emboitureComme nous le savons, les problèmes de plomberie sont assez fréquents et peuvent être assez difficiles à résoudre en fonction de la situation. C’est pour cette raison que bon nombre de particuliers préconisent la sollicitation d’un plombier pour effectuer les réparations de plomberie plus ou moins complexes. Bien entendu, cette démarche n’est pas obligatoire en ce qui concerne les petits travaux qui ne risquent pas d’endommager les installations de la plomberie. Ces petits travaux ne demandent généralement pas de connaissances poussées en plomberie, mais quelques notions de bricolage suffisent. Parmi ces travaux, on peut noter la réalisation d’une emboîture sur tube de cuivre. Voici quelques informations utiles qui vous permettront d’en savoir plus sur cette opération et ses étapes de réalisation.

Nature de la démarche et outils nécessaires pour l’opération

De manière générale, on peut définir une emboîture comme un endroit où deux pièces sont amenées à s’emboiter. En plomberie, cette opération consiste à élargir l’extrémité du tube de cuivre pour pouvoir y insérer un autre tube de même diamètre. Il faut cependant prendre en compte que ce type d’assemblage nécessite au préalable un brasage des tubes et reste aussi très réglementé. Remarque, les tubes de cuivre ont divers avantages non négligeables. Ils sont à la fois esthétiques, écologiques et dotés d’une grande longévité. Il faut cependant des outils spécifiques pour réussir une emboîture sur ce type de tuyau. Il faut disposer d’une pince à emboîture, d’un seau, d’un chalumeau, d’une tête d’emboîture et d’un coupe-tube.

Les étapes de réalisation

La réalisation d’une emboîture sur tuyau en cuivre est opération assez facile qui peut être effectuée en seulement quelques étapes. On commence par couper et ébavurer le tuyau de cuivre avec le coupe-tube. Puis, on chauffe avec le chalumeau celui-ci à l’endroit où l’on souhaite faire l’emboîture en prenant soin de considérer la tête d’emboîture. Lors du chauffage, il faut vérifier que la coloration du tube ne dépasse pas la couleur rouge sombre et une fois la forme voulue atteinte on le refroidit dans le seau que l’on remplit d’eau. Il faut ensuite choisir la tête d’emboîture qui correspond bien au diamètre du tube. On la visse sur la pince ouverte avant de la positionner dans le tube en l’enfonçant jusqu’au bout. On renferme la pince jusqu’à la butée sans bouger le tuyau afin de l’agrandir au diamètre supérieur. Enfin, on peut assembler sans problème les deux tuyaux de même diamètre. Une remarque ou une question ? N’hésitez pas à faire un commentaire.

Publicités